Le Bavard, Louis-René des Forêts

Les époux Arnolfini, Jan van Eyck Les époux Arnolfini, Jan van Eyck, 1434

Le Bavard, Louis-René des Forêts (1828 caractères)

Dans ce texte qui se déroule comme un fleuve, un flux de conscience (Bewusstseinsstrom), il faudra prendre garde aux structures parfois complexes, et veiller à ne pas se laisser prendre au piège de la langue de départ.

Voir ou revoir :

  • La manière de rendre l’insistance (c’est … que)
  • Le participe présent, encore et toujours…
  • Les préverbes et particules verbales (Präfixverben und Partikelverben), il faut les connaître et savoir les employer (séparables, inséparables, mixtes) : Pons, Die deutsche Grammatik, S. 251, 252, 318-323.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.