Chantal Thomas, Cadenas d’amour

Zürich, der Mühlesteg

Café Vivre est le titre du livre qui regroupe une série de chroniques mensuelles d’abord publiées dans le Sud-Ouest. C’est aussi le nom d’un café de Kyoto, auquel est consacrée l’une de ces chroniques. Le texte proposé ici est un extrait d’une autre chronique ayant pour objet les cadenas d’amour.

Voir ou revoir :

  • les emplois du génitif
  • les participes (comme toujours…)
  • längs, entlang – et finalement toutes les prépositions, c’est toujours intéressant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.