Alexandra Koszelyk – 1

Une zone résidentielle à Pripyat

1754 caractères

La ville de Pripyat, en Ukraine, est, ou était, située à environ 4 kilomètres de Tchernobyl. Construite dans les années 70 pour accueillir les employés de la centrale, ouvriers et ingénieurs, elle comptait un peu plus de 20 000 habitants en 1979 et environ 50 000 en 1986, l’année de la catastrophe. À la rubrique population, Wikipedia indique aujourd’hui : 0 hab.

Le roman d’Alexandra Koszelyk raconte l’histoire de Lena, qui dut quitter Pripyat à l’âge de 13 ans, pour suivre sa famille en France, dans les premières heures qui suivirent la catastrophe. Ivan, socialement moins privilégié, resta en Ukraine.

Ce texte est le premier d’une série de trois. Lena et Ivan sont âgés de 6 ans, nous sommes en 1979.

À voir ou revoir :

  • Le futur et le futur dans le passé
  • L’impératif et la conjugaison en général

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.