Ensemble, pour ne pas sombrer

Thucydide / Thukydides
(460?-397? av. J.-C.)

En ce temps de confinement, pourquoi ne pas lire ou relire quelques textes en relation avec la situation actuelle. Der Tod in Venedig, de Thomas Mann (1911), La Peste, d’Albert Camus (1947), et Le hussard sur le toit, de Jean Giono (1951) ne prétendent pas au réalisme ni à l’exactitude scientifique. Pas question ici de « crise sanitaire », mais des comportements humains face au danger et à la mort. on y trouve plus de symboles et de poésie que d’informations médicales.

Le texte qui suit, proposé pour une traduction, est emprunté à l’hebdomadaire Marianne. Il est, sur le mode de l’analyse, une réflexion sur ce que représentent pour tous la pandémie et le confinement.

Voir ou revoir (comme souvent):

  • les prépositions (notamment trotz, dank, wegen, während)
  • les participes présent et passé (manière de le rendre en allemand)
  • le discours indirect
  • l’expression de la concession
  • les relatifs
  • man ou wir, emploi
  • enfin, penser à trouver un bon angle d’attaque, une structure naturelle lorsque l’on a affaire à une phrase longue.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.