Interlude (le verbe faire)

Le petit train-rébus

Wikipedia :

« À la télévision, un interlude est une émission courte, souvent muette, diffusée pour meubler un trou dans la grille de diffusion ou lorsqu’un problème technique interrompt cette diffusion. Très rare de nos jours, l’interlude était fréquent durant les premières décennies de la télévision. En France, « Le Petit train-rébus » de Maurice Brunot à l’ORTF reste le plus célèbre.

Au fil des décennies, c’est devenu également un petit divertissement entre deux émissions ou deux parties d’un spectacle1, par exemple la musique dans un clip peut être coupée par une scène d’interprétation. »

C’est un autre genre d’interlude qui est proposé ici. Les quelques phrases comportant le verbe faire, souvent employé comme semi-auxiliaire, ont pour but de mettre en évidence la nécessité d’éviter les calques et d’analyser le message à restituer. On verra que dans l’activité de traduction, le contexte est capital.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.