La disparition de Paris (3)

Bäume am Fuß des Eiffelturms

Fin du texte consacré à la glycine de Montmartre. 252 mots.

Ce texte sera l’occasion de voir ou revoir la conjugaison des verbes:

  • voix active et voix passive ;
  • emploi des subjonctifs I et II (discours indirect et conditionnel) ;
  • dans un texte comme celui-là, il est particulièrement important de soigner les structures et de chercher l’équilibre entre rigueur et fluidité ;
  • et comme toujours, il faut être vigilant dans les choix lexicaux: par exemple (il y en aurait beaucoup d’autres), le mauvais arbre n’est pas un arbre méchant…
  • il est très utile de travailler avec des dictionnaires unilingues, et, bien entendu, de lire beaucoup, dans les deux langues.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.