Marie NDiaye (Le bon Denis)

Une école dans un village de France, autrefois.

311 mots

Voici comment AOC présente le prochain roman de Marie NDiaye:

« C’est un grand bonheur de retrouver l’univers déroutant de Marie NDiaye, dont l’œuvre compte parmi les plus importantes aujourd’hui. Dans cette langue millimétriquement travaillée qui lui est si particulière, progresse implacablement le récit d’un « ravage », disait Lacan, entre une fille et sa mère en maison de retraite. Qui était Denis, le compagnon de cette femme durant les premières années de vie de la narratrice ? Pourquoi dit-on qu’il était bon ? Et pourquoi ne l’aurait-il pas été avec cette petite fille ? Premières pages d’un roman en cours et au titre provisoire. »

On a hâte de pouvoir le lire.

A voir ou revoir: à peu près tout…

Il faut en particulier revoir le fonctionnement

  • du discours indirect, libre ou non
  • des temps
  • de la comparaison
  • des relatives (traduction de « dont »)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.